Historique de l'OGS Combe d’Arc

class="home"Le projet Grand Site

Historique de l'OGS Combe d’Arc

d'actus

L’OGS Combe d’Arc propose un programme d’aménagement du site classé. Ce projet s’inscrit dans le prolongement d’une précédente OGS « des sites protégés du Pont d’Arc et des Gorges de l’Ardèche » dont le programme a été validé en 1993 mais n’a été que partiellement réalisé, le volet « Pont d’Arc » n’ayant pas abouti.

Dates clé

  • 1990 – 1993 : Lancement de l’OGS des sites protégés du Pont d’Arc et des Gorges de l’Ardèche par les Ministère de l’Environnement. Le Syndicat Intercommunal de Vallée de l’Ardèche (SIVA) est délégué pour la mise en place de l’OGS sur 5 ans.
  • 1994 : Découverte de la Grotte Chauvet
  • 1994 – 1997 : Phase Opérationnelle de l’OGS des sites protégés du Pont d’Arc et des Gorges de l’Ardèche. Concernant la Réserve, les réalisations prévues dans la charte sont mises en œuvre. La situation est plus difficile pour le site classé : réactions vives de la part des partenaires locaux (élus, acteurs du tourisme), manque de consultation et de concertation. La réflexion et la démarche sont bloquées. Le Syndicat Intercommunal des Gorges de l’Ardèche et de leur Région Naturelle (SIGARN) est créé en 1996 (devenu ensuite SGGA) et remplace le SIVA. Les actions de la Charte concernant le Pont d’Arc ne sont pas réalisées.
  • 1998 – 2000 : Projet d’aménagement de la Combe d’Arc dans le cadre d’une première relance de l’OGS. Proposition d’ouvrir le site de la Combe d’Arc exclusivement aux déplacements doux et d’aménager la route du plateau en conséquence. Dialogue rompu entre les collectivités et les services de l’État. Abandon du projet.
  • 2002 – 2004 : Deuxième projet Combe d’Arc et premier projet de l’Espace de Restitution de la Grotte Chauvet (ERGC) au lieu-dit La Mathe. Décision ministérielle pour repousser le projet ERGC et trouver un emplacement moins sensible écologiquement. Création d’un Arrêté Préfectoral de Protection de Biotopes (APPB) sur le site de la Mathe (basse vallée de l’Ibie). Tout projet est provisoirement suspendu. Aucune action n’est lancée sur le site de la Combe d’Arc.
  • 2005 – 2014 : Nouveau projet ERGC et candidature de la Grotte Chauvet au Patrimoine mondial. Inscription Unesco en 2014. Ouverture de la caverne du Pont d’Arc au printemps 2015. Le projet de l’ERGC est déconnecté de l’aménagement de la Combe d’Arc (hormis par l’intermédiaire du plan de gestion Unesco). Dans le même temps, le Département de l’Ardèche, à travers sa politique ENS , achète quelques terrains dans la Combe d’Arc en prévision d’un futur projet.

Depuis 2011 une nouvelle dynamique

Après les tentatives successives des différents projets et considérant les nouveaux enjeux, notamment l’inscription Unesco de la Grotte Chauvet, les acteurs publics locaux, la commune de Vallon Pont d’Arc, le SGGA et le Département de l’Ardèche ont identifié la nécessité de relancer une réflexion de fond sur l’aménagement du site classé. Une convention de partenariat est signée dès 2010.

Du fait de la montée en puissance de ses compétences, la Communauté de communes des Gorges de l’Ardèche a rejoint ce premier niveau de partenariat. Considéré comme « le bon niveau à l’échelle du territoire » et disposant des compétences nécessaires, le SGGA a été désigné coordinateur du projet.

  • 2011-2012 : élaboration d’une note d’intention, validée en mars 2012 par le Ministère de l’Environnement.
  • 2012-2013 : important travail de concertation (création du conseil participatif, permanences en mairie, …) et lancement d’une étude paysagère de définition du projet.
  • 2014 : dépôt du dossier auprès du Conseil National de la Protection de la Nature. Avis favorable délivré à l’unanimité ; officialisation de l’avis ministériel en mars 2015.
  • 2015 : réalisation d’études techniques et juridiques, étude paysagiste pour le cahier de recommandations architecturales et paysagères pour les établissements touristiques du site classé.

Un enjeu majeur lié au classement Unesco de la Grotte Chauvet

La grotte ornée du Pont d’Arc dite grotte Chauvet Pont d’Arc a été découverte en 1994 dans le site classé du Pont d’Arc. Elle a été inscrite au patrimoine Mondial de l’Unesco en juin 2014.

Le plan de gestion de la candidature Unesco vise à définir la politique de préservation et de valorisation de la Grotte, et de développement durable du territoire dans lequel elle s’inscrit.

On retrouve dans le tout premier objectif stratégique de ce plan, un objectif opérationnel intitulé « assurer la conservation de la zone tampon et des paysages environnants » qui comprend réflexion spécifique sur le projet d’Opération Grand Site : « Requalifier la Combe d’Arc ».